Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Marché: les bourses européennes dans le rouge.

Les Bourses européennes ont marqué le pas à la mi-séance. Globalement orientées à la hausse ce matin, les marchés actions du vieux continent font désormais grise mine. Le Cac 40 cède 0,71% à 5 413 points et se rapproche à nouveau du seuil des 5 400 points. Le FTSE recule pour sa part de 0,69% à 6 117 points tandis que le Dax enregistre l'une des plus faibles baisses en Europe, avec un léger repli de 0,10%.



En Allemagne, le prix acheteur de l'once d'or s'est de fait révélé meilleur que prévu, en hausse de 1,5 point à 106,8. Le climat économique en Allemagne a ainsi progressé pour le deuxième mois consécutif et se retrouve à son niveau du mois de juin. Pour mémoire, il avait interrompu le mois dernier une série de trois baisses consécutives. Les analystes anticipaient un léger repli.

En ce jour de fermeture des bourses aux États-Unis pour cause de Thanksgiving, les marchés européens n'ont pas plus bénéficié du recul du pétrole sous les 59 dollars le baril. Il s'échange désormais à 58,75 dollars.

Du côté des valeurs, il est à noter qu'Air France-KLM décroche de 7,2% à Paris malgré l'annonce d'un bénéfice d'exploitation en hausse de 30,5% à 979 millions d'euros au 1er semestre (contre 750 ME au 1er semestre) avec une marge d'exploitation ajustée de 9,1%.

A noter que la compagnie italienne Alitalia a confirmé la tenue de discussions en vue d'un possible rapprochement avec Air France - KLM. Ces discussions n'en sont qu'à un stade préliminaire et ne sont pas exclusives. Le Crédit Agricole confirme pour sa part son mouvement de repli entamé hier après la publication de ses résultats au troisième trimestre 2006. Le titre du groupe bancaire se replie de 1,9% et signe le plus lourd repli du CAC.

Enfin, Thomson gagne 0,2 %. Le fonds d'investissement américain Franklin Resources a annoncé hier soir avoir franchi en hausse, le 20 novembre dernier, à la suite d'une acquisition d'actions, les seuils de 10 % du capital et des droits de vote de Thomson dont il détenait alors 27,5 millions d'actions représentant autant de droits de vote, soit une participation de 10,07 %.

Les commentaires sont fermés.