Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

LMNP

Le LMNP (location en meublé non professionnelle), est un dispositif qui permet de bénéficier d’importants avantages fiscaux, en louant son bien immobilier à titre de résidence et non pas pour une activité professionnelle.

Fonctionnement de la location en meublé non professionnelle.



Le propriétaire peut procéder à l’amortissement total de son bien immobilier ou opter pour une réduction d’impôt sur les revenus locatifs. Mais afin de pouvoir prétendre à de tels avantages fiscaux, il faut d’abord répondre à un certain nombre de critères.  D’abord le logement doit être livré aux locataires clés en main, à la suite d’un contrat de bail d’une durée d’un an  (de neuf mois pour un étudiant), tacitement reconductible. Ce contrat de bail doit prévoir un délai de 3 mois de préavis avant de mettre fin à la location.
Quel rendement de  la location en meublé non professionnelle ?

Le LMNP à l’instar d’autres formes d’investissement immobilier locatif (loi Scellier, LMP, …), se caractérise par sa rentabilité, avec un rendement locatif annuel de 4% , sans omettre la forte possibilité de réaliser une importante plus value en cas de revente, sous réserve que le bien immobilier soit en bon état et bien situé.


Aspect fiscal relatif à LMNP



Le propriétaire d’un investissement locatif bénéficie de la déduction des charges se rapportant à son bien ce qui réduit considérablement la recette imposable, sans omettre bien sûr l’amortissement des biens mobiliers et immobiliers qui composent ce placement locatif. En cas de déficit celui est reportable sur les dix années suivant celle à laquelle il se rapporte.

En cas de bénéfice le contribuable a la possibilité de choisir entre deux régimes fiscaux. Le premier est celui de la microentreprise qui donne lieu à un abattement forfaitaire de 50% si les recettes ne dépassent pas le seul de 32 600 €, ce qui revient à dire qu’en dessous de cette barre, seuls 50%  des revenus locatifs sont imposables. Pour le deuxième, il s’agit du régime réel simplifié, selon lequel les charges sont imputables pour leur montant exact, et l’imposition n’a lieu qu’une fois la barre des 32 600 € est franchie.

En cas de cession du bien immobilier, la plus value réalisée par la vente est imposable au taux de 19% majorée des prélèvements sociaux qui s’élèvent à 13,5% depuis le 1er octobre 2011. Néanmoins les plus values sont totalement défiscalisées au bout de 15 ans d’où l’intérêt d’une location en meublé non professionnelle.

Les commentaires sont fermés.